Paix Hiver

L'entrepôt 28

Fuck les responsabilités, on loot le donjon!

De retour dans le monde réel

Laissant derrière la dimension mirroir du shadowfell et l’araignée-poilue, le carré nain de nos héros revient dans le monde réel, dans les ruines piétinées de l’entrepôt 28. Tandis que Thok et Cabernak monte la garde à la seule entrée de l’entrepôt, Kolon et Hichick fouillent le bunker d’entreposage à la recherche du livre de la généalogie des rois Valérius. Pendant ces années d’occupation des lieux, l’araignée-poilue à tout déconcrissé ce qui était sur son passage, ne laissant derrière que des débris et le cadavre d’un champion ettercap. Dans une partie protégée par des voutes trop étroites pour laisser passer l’arachnide, la lumière d’un feu attire nos amis nains. Entouré de bibliothèques de pierre, repose le cadavre déssèché d’un duergar: un nain gris contaminé par les radiations du underdark qui ont transformées sa barbe en un amas de pointes empoisonnées. Race duergar Au pied du cadavre est ouvert une boite qui contient un feu de camp magique qui brûle sans combustible. Grâce à l’éclairage de la boite, Kolon aperçoit une longue trainée de sang qui rejoint une bibliothèque de livres moisis. Le nain gris incroyablement bien équipé a eu le temps d’écrire le chiffre 33 avec son sang et à placer un crystal de roche avec une clé incluse à l’intérieur, bien à la vue de tous. Kolon s’empare du bag of holding du duergar et le déshabille;
-Counterstrike guards
-Armure de cuir+1
-Deux épée courtes+1
-Aidan’s firebox

Hichick déleste le champion ettercap de ses maigres possessions qui comprennent quatres whetstones, des bracelets de puissance de fer et un trident en argent. Kolon s’empare d’abord les counterstrike guards sous le regard envieux de Hichick, mais les délaissent rapidement pour les bracelets du champion ettercap. Hichick encore envieux enfile tout de même les protège avant-bras avec des pointes comme ceux de batman. Cabernak laisse la garde à son ami thok et entre dans l’entrepôt pour trouver le livre de Gribouye l’Ancien. Il amène avec lui une caisse de bière qu’il partage avec ses frères après la bataille contre les ettercaps et l’araignée.
G n alogie des rois val rius

Le runepriest fait le tour des bibliothèques et trouve ce qu’il cherche dans l’étagère ou se termine la trainée de sang du duergar. Il ne trouve pas un, mais deux exemplaires de la généalogie des rois Valérius. Le premier est composé de pages de vieux cuir sèché reliées par des plaques de bois effritées. Le deuxième est un magnifique volume aux pages en métaux précieux pressées entre deux planches de marbre veiné d’or. Son choix étant clair, Cabernak prend le livre de pierre qui au lieu de sortir de son emplacement, bascule avec un clic et tout un pan du mur pivote pour donner accès à un escalier secret. Content d’avoir trouvé quelque chose d’intérêt, mais déçu de ne pas obtenir le meilleur des livres, Cabernak referme le passage et refouille l’étagère si prometteuse. En s’emparant du livre de bois, un feuillet s’en échappe avec le numéro E13 écrit dessus. Tout de suite, Cabernak fouille les autres bibliothèques et ouvre le treizième livre sur l’étagère des E. Le livre est creux et une potion de guérison s’y trouve avec un message: Haha, non, je voulais dire entrepôt 13.

Attirant l’attention de ses compagnons, Cabernak sort de son paquetage sa torche éternelle et l’accroche sur son casque. Thok les rejoint et le carré nain s’enfonce dans le passage secret sous les archives qui sont censées être le niveau le plus creux du bagne. Hichik et Thok avancent avec leur boucliers levés et prêts à céder le passage pour la charge inévitable de Kolon.

Crypte de Naruk le Sombre

Iron defender
Le carré nain atteint une salle éclairée par des torches éternelles dessinées sur les mur de cette ancienne crypte naine. Un large escalier gardé par quatre chiens de fer rouillés mène à un couloir qui semble faire le tour d’une salle de culte ou un amphithéatre. Au plafond, près d’une pièce de méditation saccagée, un arbalester se tient accroché au plafond, ses carreaux visant vos coeurs. Au nord de la salle de méditation et également de votre côté, le mur nord a été défoncé et donne sur des tunnels s’enfonçant plus creux sous terre. Avec un bruit de ferraille torturée, les iron defenders se ruent à l’assaut, cernant le carré nain qui tient bon derrière son mur de boucliers. Cabernak s’avance et active un icone de victoire qui enveloppe ses compagnons, ensuite il invoque les flammes de la pureté et blast les chiens de fer. Kolon manoeuvre derrière les porteurs de boucliers, puis fonce sur un des chiens les plus à l’écart. Un terrible coup de hache fait résonner la crypte presqu’autant que le cri de guerre du Troisième. Hichick s’avance devant le runepriest et commence sa rage des battailles en frappant un chien de métal rouillé qu’il marque. Des engrenages et des pistons revolent et la gloire du combat enveloppe Hichick d’un bouclier de points de vie temporaires. L’arbalester rampe sur le plafond et glisse sur le mur pour atterrir en haut des marches. Il décoche deux carreaux consécutifs qui entament à peine les défenses du runepriest et du battlerager.

Kolon jette un coup d’oeil aux alentours et entrevoit un coup de maitre grâce à la présence de ses compagnons. Il tranche en deux le chien qu’il avait blessé auparavant et charge l’arbalester encourrant deux attaques d’opportunité. Il s’en sort avec deux sévères morsures, mais parvient à atteindre l’arbalester qu’il entreprend de fendre comme une corde de bois. Se détourner de l’attention d’Hichick fut une erreur que l’un des chiens ne pourra jamais refaire: au moment que celui marqué par le battlerager se détourne pour mordre le barbare, la hache du guerrier s’abat sur son bassin, l’éclatant sur les dalles craquelées du sol et le mettant hors de combat. Les chiens chargent le barbare qui se retrouve vite entouré de machoires d’acier. Cabernak et Hichick se portent à son secours, tandis que Kolon élimine l’arbalester d’un majestueux coup critique. Sa victoire est de courte durée, puisque les chiens de fer sont les gardes du corps de l’arbalester et se vengent en une série de morsures qui menace la vie de Kolon.

Message de Frondur RocNoir

Une voix familière et pleine d’autorité du Commandant Frondur RocNoir résonne dans vos têtes par le biais de votre pierre Noire:

-Mes chers protecteurs hic! Les orcs attaquent Mont Noir avec la plus formidable armée jamais réunie depuis le dernier siècle. Sur les sept murs protégeant le Pays Vert du Pays Mort, trois sont déjà tombés. Je compte sur le courage et la valeur de chacun des protecteurs, recrues et réservistes du bagne. Hips, même vous les recrues et les réservistes pourrez vous portez volontaire pour cette glorieuse mission. Vôtre mission sera: (dans une voix tout à fait différente) Protéger le temple de Moradin. (Frondur)Pour la gloire de la nation naine Hic! criez Volontaire!

Cabernak lance une rune de réparation sur Kolon et se met à réfléchir en se battant avec plus d’ardeur: le temple de Moradin se situe à l’entrée de Mont Noir du côté du Paix Hiver, le coin le plus éloigné des combats. Tout en éliminant les derniers constructs, les nains décident d’ignorer l’appel aux armes et de piller cette catacombe. Si il y a des richesses, ils pourront toujours acheter le droit de passer les épreuves de graduation, au lieu d’aller défendre un temple qui n’a sûrement pas besoin de protection.

Après être certain qu’il n’y a pas d’autre menaces dans les parrages, chacun fouille les environs. Cabernak estime que les yeux des iron defenders sont des gemmes rouges: des rhondochrosites. Kolon remarque que certains engrenages suivent la trajectoire de sa hache magique. Cabernak informe le groupe qu’une armure de nain magique a été utilisée pour forger les chiens de fer et qu’elle tente de reprendre sa forme d’origine. Kolon fait le tri et empoche les morceaux mobiles de l’armure magique. Hichick remarque que l’entrée de chaque tunnel est en fait une gueule de stalagtites et de stalagmites parmis lesquels se cachent des piercers. Piercer anatomy Sur le sol en face des ouvertures sont collés des blast patchs bruns. De l’autre côté des tunnels, vous pouvez voir la carcasse d’une bulette à moitié enterrée dans un coin, éclairé par une douce lumière roseâtre venant de plus profondement dans la caverne. Dans la pièce de méditation saccagée, Kolon trouve des urnes canopiques qui sont presque magiques et couvertes de runes en vieux dialectes nains. Ghost dwarf Certain que Zordanne l’Érudite vous en donnera un bon prix, elles se retrouvent dans le bag of holding du barbare. Explorant les coulisses de l’amphithéâtre ou se dresse la statue d’un puissant mage nain à l’expression surprise, Kolon et Hichick trouve un passage ou le sol est gravé d’une histoire controversée, tout près d’une porte barrée. Le texte gravé raconte une partie obscure de l’histoire, la mort de Naruk Le Repenti. Il serait mort poignardé par son frère Actarus Le Pur pour une histoire de fesses. Actarus voulant la seule femme qui ne voulais pas de lui et qui lui préférait son frère: Grenata RocNoir, mère de la fille du magicien sombre et fondatrice de l’ordre des protecteurs du roi. Si cette histoire est vraie, c’est toute une partie des fondations de la société naine qui est bâtie sur des mensonges. Haussant les épaules, la porte barrée attire beaucoup plus les aventuriers nains.

En deux coup d’épaule, Hichick défonce la porte qui était bloquée par des coins en bois de champignons géants. derrière se trouve une salle au trésor étroite ou des torches éternelles font étinceller une urne remplie de residuum et un coffre d’or bleu sur lequel repose le corps noircit d’un duergar en armure de qualité. Lentement, une lueur bleuté émerge du corps et un spectre se forme devant vous, un rictus de haine pour les vivants défigurant sa gueule pleine d’épines. Imperturbable, Cabernak le toise et demande ce qu’il veut. Le spectre hurle:

-la clé! Je veux la clé de mon frère Borgor! Je veux la Calice de CLÉ!!!

Hichick et le runepriest lui promettent de lui ramener si ils la trouvent et s’empressent de claquer la porte au nez du fantôme. Ce dernier passe sa tête au travers de la porte et continue à crier comme un cinglé alors que nos héros s’enfonce plus loin dans la crypte. Hichick et Cabernak font le pacte de revenir le voir après avoir fait toutes les pièces du donjon avec ou sans la clé. Au pire, ça fera un mort-vivant de moins, même si un nain gris mérite sûrement ce sort funeste.

Statue de Naruk Killdark
Statue de naruk

Kolon, tant qu’à lui, contourne l’amphithéâtre et ramasse de nouvelles urnes canopiques, ainsi que toutes les torches éternelles qu’il croise. Il entre ensuite dans l’amphithéâtre circulaire en même temps que ses amis et siffle devant la statue de Naruk Le Sombre en son centre. La pierre sûrement sculptée par un Deuxième est vivante de réalisme et représente un archimage nain dans toute sa splendeur. Seul détail dérangeant; l’expression de surprise qui étire les traits du mage légendaire, comme s’il avait regarder une gorgone par accident. Les nains aperçoivent une fente dans le dos du mage qui donne du crédit à l’histoire gravée sur le sol. Autour de la statue est tracé un puissant cercle de runes faites de lave qui éclaire et diffuse une douce chaleur dans la pièce. Au nord, deux autres autres tunnels excavés donnent sur une autre caverne illuminée d’une douce lumière rose. Hichick fait remarquer aux autres que chacunes des entrées est protégée par des piercers, de dangeureux molusques du underdark. Le sol de terre meuble est anormalement labouré et retourné dans la caverne rose, comme si un fermier planifiait d’y planter du grain.

Curieux comme toujours, Kolon évite les piercers et bondit dans la caverne étrange. La lumière rose émane de plusieurs crystaux rouges qui entourent une centaines d’oeufs jaunes allant de la taille d’une bille à celle d’un melon. Le barbare voit des formes insectoides grouiller à l’intérieur des plus gros oeufs. Sur le sol aux pieds des crystaux, gît un duergar en robes rouges. De son cadavre émergent des insectes à grosses mandibules qui ne perdent pas une seconde avant de charger Kolon, isolé de ses frères. Tandis que ses compagnons se rapprochent, Kolon sent la terre trembler et la maman ankheg surgit sous ses pieds, l’agrippant dans sa gueule en tenaille. Les petits ankhegs se lancent à l’assaut de leur dîner, certains allant même jusqu’à exploser en gerbes d’acide qui brûle la peau non-protégée du barbare. Hichick charge la bête et prend une chute de piercers en plein front pour son effort. Il rejoint quand même la maman ankheg qu’il jette par terre d’un fauchement de sa hache dans les pattes. Cabernak suit et invoque les flammes de la pureté pour incinérer tous les petits ankhegs et guérir quelque peu ses compagnons. Avec un cri insectile étrange de la mère, une douzaines d’oeufs éclosent et une nouvelle vague de minions s’apprêtent à vous submerger. La maman se recule en cliquetant avec Kolon dans la gueule et se place en position pour pouvoir cracher un torrent d’acide sur tous le carré nain, libérant Kolon par la même occasion et brûlant les nains de sucs gastriques. La bête tente alors de reprendre le barbare entre ses mandibules, mais Kolon se protège derrière les porteurs de boucliers.
Ankheg4

Vargeant comme des déchainés, même vos coups les plus puissants percent à peine la solide carapace de la maman ankheg, tandis qu’une vague de petits ankhegs fraichement éclos vous prennent à revers. Cabernak appelle Thok et inscrit par terre la rune de l’aube inexorable, baigant ses compagnons dans une lumière protectrice. La maman ankheg s’acharne sur Kolon et Hichick, mais ne parvient pas à percer leur défenses avant de tomber sous une pluie de coups de hache. Alors que leurs torches diminuent étrangement d’intensité près de la caverne avec la bulette, le carré nain rejoint par Thok entreprend de rajouter des couches d’humeurs visqueuses sur leurs visages et armures en massacrant tous les ankhegs.

Vous reprenez laborieusement votre souffle quand Hichick vous fait remarquer qu’un bouclier ou une armure en chitine d’ankheg vaudrait peut-être la peine de transporter son cadavre. Kolon déjà en train de piller le duergar mort, pose ses trouvailles sur le sol à côté:
-Une gemme magique de colloquy qui permet de lire et de comprendre l’Angreval: une langue magique très puissante, ancienne et complexe.
-Frottis d’une plaque ou est écrit en Angreval: Suit le vent blanc jusque dans la bouche du nain-géant.
-Clé d’or bleu et une broche de cape à l’image de l’ordre de la plume rouge que Thok s’empare et accroche sur son chapeau protecteur en roche.

Avec la clé en main, tout le carré retourne voir le spectre dans la salle aux trésors. À la vue de la clé d’or bleu qui doit sûrement ouvrir le coffre du même métal, le spectre s’en empare et se dissout avec dans l’air vicié de la crypte. Kolon ouvre son bag of holding et y stocke:
-Les torches éternelles.
-Urne de residuum.
-Épée courte+1.
-Armure de cuir+1 noire à l’effigie d’une tête de minotaure avec les cornes qui font des épaulettes.
-Bag of holding contenant de la monnaie drow plus une statuette de Ioun.
-Arbalète à répétition+2, sans corde ni munitions. Il y a un lance grappin avec une corde elfique et un compartiment dans la crosse avec 3 phioles de poison et un sac de caltrops.Drow coin

Vient ensuite le tour du coffre qui est riveté au sol de fonte. Cabernak cherche des pièges avec l’aide de Thok et en trouve trois, reliés chacun à trois mécanismes d’ouvertures différents qui doivent êtres désactivés en l’absence de clé. S’ensuit une période de concentration intense alors que le runepriest un peu voleur utilise des outils de précision avec ses gros doigts boudinés. Le premier piège est désactivé et la serrure n’offre qu’une faible résistance. La deuxième détache le coffre du sol, mais déclenche une volée de dards empoisonnés qui ne parviennent pas à traverser la solide armure de Cabernak. Au grand bonheur du carré nain, la dernière serrure tombe et vous avez accès à son contenu:
-Ruby scabbard.
-Puzzlebox nain ressemblant à un Jenga en pierre long comme le bras.
-Dague d’adamantite avec les initiales A.G. gravé sur le pommeau.
Vs beholder3
Lorsque le bag of holding entre en contact avec un autre bag of holding, ils se fusionnent et il en reste un seul beaucoup plus grand. Assez grand pour y entasser le coffre sans avoir à le démonter. Il vaut assez d’or pour vour payer presque trois accès aux épreuves de graduation. Avec la dague en main, Cabernak semble intéresser à vérifier si elle est faites pour entrée dans le dos de la statue. Le carré retourne dans l’amphithéâtre et entasse des débris sur les runes de lave pour pouvoir les traverser et atteindre la statue. Étrangement, seul Kolon et Thok peuvent traverser le cercle de forbiddance: le premier parce que c’est un Troisième et le second parce qu’il porte la broche de l’ordre des plumes rouges sur son casque. Thok plante la dague dans le dos de Naruk la statue se met à l’éviter pour venr se poser à côté d’un puit très sombre. De sous la statue monte un cri de rage et de libération intense alors qu’un petit beholder vert sort du puit ou il était enfermé depuis des siècles.
Cockatrice

De ses multiples yeux il évalue la situation et ne peut s’empêcher de baver à la seule perspective de manger enfin de la chair fraîche. Il cri le nom du mage représenté par la statue et le cercle s’active. Un gros poulet couvert de pointes avec une queue de lézard orange se matérialise dans la pièce. Il fonce d’une démarche disgracieuse jusqu’à Hichick et le picore de son bec maudit. Immédiatement le battlerager sent ses membres se rigidifier sous l’assaut pétrificateur de la bête de légende qu’est un cockatrice. D’un regard intense de son oeil central, le gauth beholder stoppe Thok dans son élan et active ses multiples tentacules occulaires. Il blesse Kolon d’un rayon affaiblissant et manque Cabernak d’une décharge aveuglante. Immobilisé, Thok projette son marteau sur le poulet maudit et tente de se libérer de l’étreinte magique qui l’empêche de bouger.

Kolon et Cabernak flanquent le gauth; le barbare se déchaine avec une charge d’avalanche et le runepriest frappe avec un symbole de la rage inversée. Hichick abat de nouveau sa hache sur le cockatrice, mais la bête tient toujours debout. Les membres pesant des tonnes, Hichick semble être sur le point de se changer en pierre quand il réussit enfin à briser l’enchantement avec un cri de triomphe. Thok voyant son ami dans le pétrin, invoque des lianes au bout se son marteau qui frappe et rapproche le cockatrice de sa position ou il lui écrabouille la tête contre son bouclier, laissant sa carcasse glisser dessus tout en tournant son attention sur le beholder.
Darkmantle

Depuis un moment, vos sources lumineuses diminuent d’intensité progressivement et même le cercle de runes de lave semble s’éteindre. La raison de cette obscurité, est un darkmantle; une espècee de pieuvre du underdark qui se camoufle parmis les stalagmites et les stalagtites. Il se décide à attaquer Cabernak en lui recouvrant totalement la tête pour l’étouffer. C’est tout juste si le runepriest se retient de se donner un coup d’hache en pleine face pour se libérer, mais son ami Hichik le rejoint et marque le darkmantle tout en lui coupant quelques tentacules d’un attaque écrasante qui lui donne des points de vie temporaire. Un rai de feu brûle Kolon et une lance télékinétique repousse Hichik jusque dans la caverne ou gît la maman ankheg ou il est de nouveau victime de plusieurs piercers. Kolon plaque brutalement le beholder, le projettant en direction de Thok qui le reçoit tel un joueur de breathbat en un formidable swing de marteau qui met fin à ses jours. Cabernak toujours enveloppé dans le darkmantle, se fait secourir par ses amis qui lacèrent la créature avec leurs dagues. Cabernak se retrouve trempé de sang noir gorgé d’ombre et il pue la charogne.

Attachant une corde à la statue, Thok descend dans le puit d’une demi-douzaine de mètres de profondeur. Au fond il n’y a rien d’autre qu’un levier de métal doré sculpté à l’effigie d’un bras avec une main dont le doigt pointe le ciel. Le bout du doigt est un oeil fait avec un globe de porcelaine. Le levier est en position descendue et Thok le relève pour voir ce que ça fait. La statue reprend sa position au-dessus de la fosse et l’obscurité envahie le puit. L’oeil de porcelaine se met à briller et un faisceau lumineux en émerge pour éclairer le plafond qui se trouve à être le dessous de la statue. Le warden y aperçoit une plaque de métal vissée avec un message dans une langue inconnue. Le texte est indéchiffrable, mais Thok se souvient de l’avoir vu sur le frottis du duergar magicien: Suis le vent blanc jusque dans la bouche du nain-géant. Thok sort également sa dague et entreprend dévisser la plaque, c’est moins inflammable qu’un bout de papier. Derrière la plaque qui s’avère à être en or massif peint, se trouve une alcove avec une cachée dedans, une curieuse clé fait de multiples branches de métaux différents. Empochant son butin, Thok réactive le levier sans aucun effet, il revient à Kolon d’escalader la statue et replanter le dague dans son dos.
Dwarven key2

Le carré nain s’apprête à quitter les lieux, alors ils font de nouveau le tour pour être sûr de n’avoir rien oublier et empactent quelques morceaux de la carapace de la bulette morte avec le projet de s’en faire une armure. Les nains remontent l’escalier secret plus riches qu’ils ne l’ont jamais été et referment le passage derrière eux. À l’extérieur de l’entrepôt 28, ils effraient quelques ettercaps qui avait eu le courage de s’approcher. Avec des cris d’alarmes, ils décampent, laissant le champ libre.

Loose ends

Avant de retourner au bagne, nos héros s’enfoncent encore plus loin dans les archives pour pénétrer dans l’entrepôt 33 ou ils pensent trouver des réponses à l’énigme de la clé dans le crystal de roche. Hichick aidé de Thok défonce la porte principale de ce garage. Des prototypes de chariots blindés s’empilent autour de quatres grues qui maintiennent un monolithe de pierre noire dans les airs. Kolon qui tient a clé entend quelqu’un parlé dans sa tête.

-Oh mon bon maître, vous êtes de retour, j’ai bien réfléchit et je serai très sage désormais, mais s’il-vous-plait, libérez-moi!

Il s’en suit une conversation privé qui se termine quand l’élémental de terre prisonnier du monolithe s’excuse d’avoir voulu mangé l’âme de son maitre précédent. À ces mots, Kolon réagit violamment en brisant la clé avec sa hache. Le monolithe explose alors en une pluie de residuum qui les remplient de joie et de richesses.

Sur le chemin du retour, Cabernak insiste pour passer par l’entrepôt 13 espèrant y trouver une meilleure copie de la généalogie des rois Valérius. Le dit entrepôt est difficile d’accès tellement il y a de livres empilés à l’intérieur. Le carré se sépare au terme de longue recherches, arrivent finalement à se trouver un exemplaire chacun, dont la qualité excède le livre de bois de l’entrepôt 28.

Le runepriest fait alors une connection entre la phrase trouvé dans la crypte et l’entrée secrète qui mène à l’abbaye de Tansuvien. C’est un lieu de pélerinage sur le chemin qu’a prit Actarus et les réfugiés du cataclysme pour arriver au Pays Vert. Le Wailing Dwarf est un immense nain sculpté dans le flanc d’une falaise et sa bouche ouverte est un tunnel qui traverse la montagne qui mène à l’abbaye. Le vent qui s’engouffre dans la bouche du nain siffle et forme un nuage permanent qui peut-être vu à des lieux à la ronde. Il serait peut-être avisé de trouver plus d’informations sur ce lieu.
Wailing dwarf

Satisfait, avec les poches pleines de richesses et la tête plein d’aventures, vous remontez les sous-sol du bagne et allez remettre le livre à Gribouye qui semblait complètement vous avoir oublié. Les cours sont finis et vous descendez à la taverne Gorgonax pour y dépenser un peu de votre or. Vous êtes tellement crottés que tout le monde vous pointe du doigt et se bouche le nez à votre passage. Laroumayne Époldetôle vous accueille avec son rouleaux à pâte et froisse son gros nez à votre odeur.

-Ben dîtes donc mes petits cailloux, on est allez taquiner le mind flayer ou quoi? Onyx, Agate, Citrine et Saphire, préparez des bains pour mes ti-nains préférés, puis amenez-les profitez de vos massages avec happy endings! Pendant ce temps, je vais mettre mon ragout de bulette à réchauffer. Ruby, monte-moi un tonneau de stout des Troisièmes veux-tu!

Vous passez une nuit formidable et ronflez à en faire trembler toute la taverne. Le lendemain s’annonce comme une belle journée, puisque vous escomptez vous achetez le droit de passer les épreuves de graduation et enfin quitter le bagne. Malheureusement, vous êtes stoppé dans vos projets par une voix qui vous parle à travers la pierre Noire dans votre main. Le commandant Frondur est mort en défendant le quatrième mur de Mont Noir qui a finit par tombé. Toutes les activités de la journée sont annulées et ce soir il y aura une veillée funéraire à laquelle vous serez obligés d’assister.

Comments

incroyablement bien équipé, mais tout de même mort. Kin toé.

L'entrepôt 28
 

Wow! Quel récit! C’était vraiment une excellente game! De bons combats, du loot à profusion, quelques piéges et une énigme qui nous donne envie de continuer. Encore merci pour cette incroyable aventure! :)

Cabernak

L'entrepôt 28
 

2 heures pour créer + 4 heures pour jouer = 6 heures pour résumer
Je dois faire quelque chose de pas correct!

L'entrepôt 28
 

J’ai une belle plume… mais le poulet avait pas d’l’air bon a manger… Thok

L'entrepôt 28
 

Wow, c’était hot en chien!

Lors de ma première visite, le récit s’arrêtait après un paragraphe… Quelle surprise à mon retour!!

L'entrepôt 28
Zul_Hellbringer

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.